Monde 2001  
Carnet de voyage : Vietnam - Culture à Hanoï
       
     
Itinéraire - la carte
 

Samedi 23 juin

Le Vietnam est assez contrasté. J’ai déjà dit que je le trouve à la fois en avance et en retard par rapport au Laos, ce qui est paradoxal. Ca se confirme. Les villes sont beaucoup plus développées, grandes et modernes ici. De vraies villes avec plein de scooters et même quelques voitures. Au Laos, la capitale elle-même ressemble à un gros village et la circulation n’est vraiment pas très dense. Dans la même veine, le Vietnam est beaucoup plus consommateur et producteur de produits manufacturés (y compris et surtout tous ces horribles sachets plastiques). Le Laos est resté plus simple pour cela. En revanche, quand on va dans les champs, le rapport s’inverse! Les Laotiens sont largement équipés de gros motoculteurs qui servent à cultiver, mais aussi à tirer les charrettes, transporter la marchandise et se déplacer en famille. Les rizières vietnamiennes sont pleines de buffles attelés au travail. Ils jouent le même rôle que les motoculteurs: herse, charrette...

Dimanche 24 juin

Journée culturelle. Musée de la Révolution pour bien démarrer. Ca permet de bien comprendre l’histoire du Vietnam et de se rendre compte que ce pays sort (en 1975) de près de 100 années de guerres plus ou moins virulentes sans compter les invasions et conflits précédents. C’est un pays qui a tout de même réussi à mettre dehors quelques fortes armées: chinois, français, japonais, américains. Ho Chi Minh à leur tête, les Vietnamiens ont beaucoup subi: 20 millions de cratères de bombes (de 1962 à 1975, guerre dite “du Vietnam” contre les Américains: 3 à 4 fois le tonnage lâché pendant la seconde guerre mondiale); 72 millions de litres de produits chimiques déversés dont près de la moitié à base de dioxine, la substance la plus toxique du monde, qui ravage tout sur son passage, tuant hommes, animaux et plantes; et 10% de la population tuée ou blessée (dont 4 millions de civils) ainsi que 663000 militaires tués soit au total 10 fois plus de vies sacrifiées ici qu’aux Etats Unis.

rès dynamique, le Vietnam s’ouvre à nouveau après un curieux renfermement sur soi en 1975 qui lui aurait permis de “faire le ménage” dans le sud. Il resterait encore de très nombreux prisonniers politiques au bagne, boulets aux pieds. Chaque année, le gouvernement en libère 500 ou 1000 au nouvel an. C’est dire s’ils sont nombreux (et bien camouflés dans les montagnes à l’abri des regards indiscrets). Depuis la fin des années 80, le Vietnam s’ouvre au tourisme et de façon générale. Mais le gouvernement reste très très “dirigiste”, voire plus. Et personne n’ose le critiquer ouvertement. Livres, films, revues et sites internent sont contrôlés et... censurés. Même notre petit site inoffensif semble faire partie du lot, on ne peut y accéder.

Le soir, spectacle traditionnel de marionnettes sur l’eau au son des instruments traditionnels eux aussi. Très sympa et surprenant lorsqu’on se rend compte à la fin que les marionnettistes sont dans l’eau jusqu’à la taille!

Suite du voyage : Tours organisés autour d'Hanoï

A voir également :
   Hanoï
   Réflexions en bus
   Sapa
   Culture à Hanoï
   Tours organisés autour d'Hanoï
   Le lac d'Hanoï
   La baie d'Along
   Adieu Hanoï
   Hué
   Hoï An
   My Son
   Nha Trang
   Saigon
   Bus pour Can Tho
   Can Tho
   Retour à Saïgon
Toutes les pages résumée
 
Photos :
   Toutes les photos de la page... (3 photos)
 
Pays suivant :
   Le cambodge


Vietnam
Hanoi

Vietnam
Hanoi