Monde 2001  
Carnet de voyage : Népal - Swayambunath
       
     
Itinéraire - la carte
 

Mardi 17 avril

Partir a deux, c'est quand même réconfortant. Il y en a toujours un pour prendre soin de l'autre. Moi, j'ai Marion. Et depuis quelques jours, depuis ce jour maudit ou je me suis réveille en disant "j'ai mal à la go'ge", je suis aux petits soins. En plus de la panoplie traditionnelle de médicaments occidentaux contre le rhume, Marion essaie une nouvelle médecine. Pas spécialement originaire du Népal, je ne crois pas. Ni de l'Inde d'ailleurs, c'est un truc bien à elle. Oui, depuis ce jour maudit, deux grands remèdes ont considérablement fait évoluer mon état. Le premier, c'était cette balade sous l'orage en short et t-shirt. Ca a bien marche! Des le lendemain, mon état avait vraiment bien évolue, il n'y a pas de doute.

Aujourd'hui, nouvelle expérience: Swayambunath. Ce n'est pas un gros mot. C'est un médicament. Plus précisément un temple bouddhiste, perche sur une colline. Pour y accéder, il y a des marches, des dizaines de marches. Non, plutôt des centaines, des milliers. Des millions de marches. Qu'il faut gravir, une par une avec les courbatures dues a la première médication et a la fièvre qui ramollit les jambes comme des nouilles trop cuites. Et le soleil qui passe un pacte démoniaque avec la fièvre pour mouiller mon t-shirt de transpiration. Et les singes, les millions de singes qui volent partout, qui sautent, qui font du toboggan sur les rampes et qui nous lancent des cacahuètes. Et les marchands du temple qui vendent leurs millions de milliards d'objets faisant refléter le soleil sur mon front brûlant... Bon d'accord, j'exagère un tout petit peu. C'est vrai qu'il est joli ce temple, et les singes étaient amusants. Mais la fièvre, C'EST VRAI...

Kathmandou, c'est bien la ville des hippies. Ca a un peu change, ce ne sont plus seulement les hippies qu'on croise (en fait, il n'y en a quasi pas), mais TOUS les fumeurs d'herbe! On nous en propose à chaque mètre et on a compris pourquoi en allant a Swayambunath. Chez nous, les fosses sont remplies d'orties et de ronces, ici, ils sont remplis de cannabis! Des plantes énormes, presque de véritables petits buissons en fleurs! Avec des feuilles comportant jusqu'a 15 lobes.

Mercredi 18 avril

Lionel est toujours malade, de la gorge, du nez, des poumons, des intestins et de la tête un peu aussi, mais ça c'est depuis longtemps. Il a plu toute la matinée, du coup on a fait une méga grasse mat'. Puis on est allé a la poste, il a fallu gravir une montagne (encore!) des graviers pour atteindre la porte "spécial envoi de paquets" qui était... fermée. Ici, on bosse jusqu'a 14h00.

 

Suite du voyage : Patan

A voir également :
   Pokhara
   Kathmandou
   Swayambunath
   Patan
   Bhaktapur
   La jungle
Toutes les pages résumée
 
Photos :
   Toutes les photos de la page... (10 photos)
 
Pays suivant :
   Retour en Inde


Népal
Swayambunath