Monde 2001  
Carnet de voyage : Inde - Pondichery ... chery
       
     
Itinéraire - la carte
 

Vendredi 23 mars

Pondichery n'est pas une ville ou il y a des tonnes de monuments a voir. C'est simplement une ville de taille moyenne, ou il fait bon se ballader. Enfin, c'est une facon de parler, ici on ne peut pas dire qu'il fasse bon. On peut dire qu'il fait tres chaud, que c'est la canicule, le cagnard, qu'on ne peut pas faire un mouvement sans degouliner de transpiration. Oui, on peut dire tout cela.

La ville est composee de deux parties. La ville blanche, habitee a l'epoque par les colonisateurs francais. Les maisons y sont jolies, entourees pour certaines par des murets dissimulant de jolis jardins. C'est la qu'est "Le Cercle", un club prive ou on trouve des terrains de badmington et de tennis. Les rues y sont larges, propres, arborees, on se croirait vraiment quelque part en France. La seconde partie est la ville noire, habitee par la population indienne. C'est plus etroit, les maisons sont beaucoup moins jolies, il n'y a ni arbre ni jardin. Mais c'est beaucoup plus anime aussi. La encore, comme pour le fort rouge d'Agra, l'origine du nom reste une enigme: ville blanche, ville noire, pourquoi ces termes???

Que ce soient les francais ou les anglais, les colonisateurs ont apporte pas mal de choses positives. Ici en Inde, par exemple, les reseaux ferroviaires et routiers sont un heritage anglais, tout comme l'est la seule langue commune a tous les indiens. Mais la colonisation a ete faite par des gens animes par de mauvaises motivations. Ils semblaient etre persuades de la suprematie de la couleur de leur peau, de leur dieu, de leur facon de voir la vie. Ils vivaient en Inde, mais pas avec les indiens. C'est comme ca que sont nes les "cantonments", ces quartiers residentiels que l'on distingue aujourd'hui encore et qui etaient reserves aux blancs. Certains lieux etaient interdits aux indiens, dans d'autres ils etaient toleres mais uniquement revetus de vetements anglais et non de leurs habits traditionnels... On comprend que tous ces peuples aient voulu leur independance. Beaucoup des "progres" qui sont repartis avec leurs colonisateurs ne les concernaient meme pas.

N'empeche que cela a quand meme du bon, on a trouve une boulangerie ou on a deguste de la baguette, un succulent pain brioche sale garni de fromage et de legumes et meme d'excellents pains au chocolat qu'on a pu tremper dans notre tasse de chocolat au lait. Alors, cela ne valait-il pas quelques annes de colonisation, messieurs les indiens? Ingrats va!

Samedi 24 mars

Pour commencer, Gingee, se prononce "Singi", autant dire qu'on a galere pour denicher notre "bus to Ginge"! Mais ca valait le coup, on s'est fait des potes dans le bus qui voulaient qu'on goute un baton de canne a sucre et des copines qui trouvaient que, vraiment, avec mes deux pauvres petites boucles d'oerilles, j'avais l'air de rien, qu'il me manquait une dizaine de bracelets, des colliers, plein de bagues, 2 ou 3 paires de boucles d'oreilles bien grosses et d'enormes boucles d'oreilles en forme de grosses fleurs dans... le nez! Sur place, pas un seul touriste, nous etions l'attraction et on faisait rire tout le monde avec nos shorts! Des enfants aux papies! Mais personne ne s'en est montre choque. En plus, personne ne parlait un mot d'anglais... mais nombreux sont ceux qui nous ont longuement explique plein de choses... en tamoul! On n'a toujours pas compris le fond de la discussion. C'est pas grave, on a fait plein de gestes, des yeux etonnes ou adopte l'air entendu quand ca nous semblait approprie et on a tous bien ri! Belle ballade au marche de Gingee, dans la rue, a la campagne autour de la ville, dans les rizieres.

Depuis qu'on est sur la cote Est de l'Inde, les vaches sont tres nombreuses et fini la liberte. Elles sont souvent attachees ou gardees par des bergers mais moins omnipresentes dans les rues. On croise meme d'enormes troupeaux de 20 ou 30 bovins avec leurs bergers. Idem pour les chevres. Ici, le regime est plus carne que dans l'Ouest et le Sud. La region semble beaucoup plus fertile, on y voit des cultures de: cocotiers, bananiers, citrons, mangues, patates, tomates, riz, ble, cannes a sucre et d'autres qu'on ne connait pas.

Suite du voyage : Mahabalipuram

A voir également :
   Arrivée à Delhi
   Agra et le Taj Mahal
   Premier jour à Jaïpur
   Pushkar, au pays des baba cools
   Udaïpur
   En route pour Goa
   Vacances à Goa
   Un bien long trajet en train
   Cochin
   Allepey - Quillon, Les backwaters
   Varkala
   Kovalam
   Kodaikanal... un peu de montagne
   Madurai
   Pondichery ... chery
   Mahabalipuram
   Tirukalikundram
   Le train pour Puri
   Calcutta
   Varanasi
Toutes les pages résumée
 
Photos :
   Toutes les photos de la page... (33 photos)
 
Pays suivant :
   Le Népal


Inde
Pondichery

Inde
Pondichery