Monde 2001  
Carnet de voyage : Chili - Punta Arenas
       
     
Itinéraire - la carte
 

Vendredi 31 août

Heidi et Ludo sont entrés comme des sauvages dans notre chambre ce matin à 6h00 pour nous dire au revoir. Ils repartent en France, finies les vacances pour eux. Par contre, ce sont les vacances qui recommencent pour nous. Parce que Heidi et Ludo... heu... parce que Ludo, c'est un sacré sportif qui a bien failli nous... heu... qui a bien failli m'achever à coups de marches par tous les temps et par tous les reliefs.

Bref, aujourd'hui, c'est un jour de pure glande. Ecriture, internet, lecture et balade tout cool dans la ville de Punta Arenas. Et puis, c'est aussi l'occasion de retourner dans le premier café où on avait mis les pieds, un vrai troquet rempli de chômeurs et piliers de comptoirs et dans lequel le patron nous a même donné gratuitement une leçon d'espagnol. "the name is schop, not cerveza". Il est sympa comme tout le partron de ce troquet, il avait ouvert deux bières en bouteilles parce qu'on avait commandé des cervezas au lieu de pressions qu'on voulait... Qu'à cela ne tienne, bien que décapsulées, il nous les a remplacées. J'en connais plus d'un en France qui nous aurait envoyé promener. On aura décidément rencontré pas mal de chiliens accueillants, des gens qui sont venus vers nous dès qu'on semblait chercher notre chemin, des papis qui nous ont fait la causette dans les bars et... aussi Néna.

Samedi 1er août

Néna, c'est la dame de notre hospedaje. Elle est super sympa, fait de super bon gâteaux pour le petit déj qu'elle sert au son d'une belle musique classique. Et puis elle aime bien papoter et fait plein d'efforts pour comprendre notre espagnol bancal et parler lentement. Parce que maintenant qu'Heidi n'est plus là, on doit se débrouiller tout seuls le soir pour lui raconter notre journée et enchaîner sur un peu tout. Elle adore le patinage artistique et patine elle-même sur un lac. Elle n'aime pas le pape et est athée, ses parents lui ont appris à ne pas avoir de religion suite à la guerre civile en Espagne d'où ils se sont sauvés. Elle déteste les dictatures (Franco, Pinochet et toutes celles de quasi tous les pays d'Amérique du Sud) et a déjà prévu de faire un feu d'artifices le jour où Pinochet mourra. Elle aimerait bien aller un jour en Espagne, en nord d'où ses parents sont natifs. Mais pas à Madrid, elle pense que les 40 degrés lui donneraient une attaque. Et en France aussi. A part ça, ça la fait bien poiler de s'imaginer Noël sous la neige. Ici en décembre, c'est l'été! Sinon elle tricote et bouquine toute la journée dans sa maison bien chauffée. Le canapé attend qui veut papoter avec elle et rigoler, elle adore rigoler.

Suite du voyage : L'Argentine

A voir également :
   Arrivée à Santiago
   Santiago les colines
   Villarica
   Valdivia
   Chiloé
   Le parc national de Cucao
   La croisière s'amuse
   La Patagonie-Puerto Natales
   Torres Del Paine
   Le fort de Punta Arenas
   Terre de Feu
   Punta Arenas
Toutes les pages résumée
 
Photos :
   Toutes les photos de la page... (8 photos)
 
Pays suivant :
   L'Argentine


Chili
Punta Arenas

Chili
Punta Arenas