Nous  

Marion racontée par Lionel

     
 

Salut,

Je vais vous décrire Marion, ma camarade de jeux (Scrabble, Uno, Tarot, Belote et j’en passe).

 

Sa véritable spécialité, la cuisine

Marion est une spécialiste des cuisines du monde. Mais non contente de reproduire les recettes qu’elle glane un peu partout, elle invente, elle crée, elle sublime. Bref, elle met sa touche personnelle. Une touche de brûlé bien souvent.

 

Son aventure indienne

Curieuse de la vie, curieuse des gens, elle est toujours prête à découvrir, à aller vers les autres. C’est pourquoi elle n’hésite pas à s’aventurer en Inde pendant 4 mois, seule avec son sac à dos. Généreuse, elle aidera Mère Térésa (parait qu’elle est connue, elle est passée à la télé je crois, peut être dans "Qui veut gagner des Millions") à soigner des petites vieilles et à enseigner ce qu’elle pouvait à des gamins de la rue.

 

Le mystère plane

Un vrai mystère plane autour de Marion : pourquoi n’est-elle pas capable de passer de temps en temps l’aspirateur sans se mettre dans une colère noire ?

 

Ses relations difficiles avec l'alcool

La devise de Marion est simple : "un verre, ça va, deux verres ça va, trois verres ça va mieux". Autant dire qu'elle aime bien faire la fête. Née dans une famille qui se prête bien à cela (un héritage génétique et culturel de sa maman !) tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Et puis sa vie a basculée. Vers l'âge de 20 ans, elle a choppé une terrible allergie à l'alcool ! Et depuis, elle vit un enfer... qu'il est difficile de décrire, tant sa souffrance est grande. Mais je vais quand même essayer. Quand ... elle boit quelques verres ... (je suis troublé chaque fois que je raconte cela) ... sa tête commence à tourner. Petit à petit, de façon pernicieuse, le mal attaque. La peau est l'organe le premier attaqué, elle commence à devenir rouge. Ensuite c'est l'oreille interne, elle titube. Peu de temps après, le cerveau subit un traumatisme important, elle perd l'usage du langage cohérent. Et pour finir, c'est le système digestif entier qui finit par rendre (lui aussi) l'âme. Et là, ce n'est pas beau à voir... Et cela avec seulement une dizaine de Pastaga !!
Triste maladie.